leprintempsdesconsciences

Des Français Libres contre l'invasion du gender

17 novembre 2013

Parents réveillez vous, vos enfants sont en danger !

Si ce blog a été créé il y a un an, c’est bien pour assurer le réveil des consciences et Leprintempsdesconsciences qui aura lieu en France inéluctablement. Mais pour cela il faut s’informer et se former. J’ai donc mis en ligne les conférences que j’ai données à plusieurs reprises sur la fameuse théorie du genre, que notre ministre de l’éducation nationale Vincent Peillon veut enseigner aux enfants. Il s’agit ni plus ni moins que d’enseigner aux enfants la propagande homosexuelle. Et pour appuyer mon propos et mes conférences je vous mets ci-joint le lien que je vous invite à consulter car il montre que l’on peut être originaire de deux milieux complètement différents et partager le même bon sens en vue du bien commun.
http://www.dailymotion.com/video/x16mtgj_farida-belghoul-sur-la-theorie-du-genre_news#from=embediframe
Il s’agit d’une vidéo de 40 minutes que je vous invite à regarder dans son intégralité car madame Farida Belhoul, enseignante, démonte avec clairvoyance la pédagogie infâme que le ministre Peillon et le lobby LGBT veulent servir à nos enfants, à vos enfants à la rentrée 2014.
Elle résume parfaitement l’histoire de l’école laïque et le projet par étape de cette école laïque : instauration en 1880 de l’école laïque obligatoire pour rendre tous les enfants athées : en 2013 l’objectif est atteint. En 1989 Jospin par le constructivisme et les IUFM veut rendre les enfants illettrés. 20 ans plus tard cet objectif est en voie d’être atteint vu la progression plus qu’inquiétante des dyslexies et troubles d’apprentissage scolaire.
En 2014 Monsieur Peillon avec le lobby LGBT veut introduire l’enseignement de l’homosexualité et du transsexualisme à l’école. Ce qui fait dire à Madame Belhoul que la devise de la république « liberté égalité fraternité » va être remplacée par « athée, illettré LGBT  » !
Informez vous, informez vos amis et tous les parents d’élèves pour être prêts à s’opposer à cela à la rentrée prochaine de 2014. Il ne faudra pas que l’on nous reproche de non assistance à enfants en danger. Et les élections municipales approchant il sera tout à fait loisible d’interroger les candidats là-dessus car les municipalités avec la décentralisation auront de plus en plus de responsabilités dans l’éducation de nos enfants.
Hauts les cœurs !

15 juin 2013

Les Espagnols sont avec nous !

Classé dans : Actions,L'avis des citoyens,l'avis des Enseignants — leprintempsdesconsciences @ 18 h 53 min

Hier je donnais une conférence sur l’idéologie du Gender a Urrugne au pays basque à 20 km de la frontière avec l’Espagne. À la fin de la conférence un espagnol est venu me voir pour me dire ceci : Depuis que Zapatero a fait voter la loi du mariage gay, en 2006, les parents ne peuvent plus refuser que leurs enfants soient éduqués à l’idéologie du genre. Ils ne peuvent pas retirer leurs enfants quand les intervenants viennent diffuser ce genre d’inepties dans les écoles. Cet espagnol est donc venu avec sa famille habiter en France pour éviter que ses enfants soient rééduuqués à l’idéologie du genre. Il était donc d’autant plus effaré qu’il découvrait que cette idéologie du genre allait maintenant être enseignée en France. Et il me demandai si nous avions les parents le droit à l’objection de conscience encore en France. Je lui ai répondu que oui et que pour l’instant les parents qui retireraient leurs enfants lors de l’enseignement du genre à l’école ne risquaient pas la prison. Mais pour combien de temps ?
Il me disait aussi que de plus en plus d’espagnols se levaient pour réclamer l’objection de conscience : un vaste mouvement est donc en train de se créer dans plusieurs pays d’Europe qui vise au réveil des consciences, au réveil des peuples face à la normalisation de cette idéologie mortelle pour la famille et la société.
Diffusez ce message et mettez en contact vos réseaux français et européens.
Européens de bonne volonté levez-vous !.
Hauts les cœurs.
Dr pascal trotta

13 juin 2013

Un collectif des Enseignants pour l’enfance

Classé dans : Actions,L'avis des citoyens,l'avis des Enseignants,Le gender,Le réveil des consciences — leprintempsdesconsciences @ 18 h 59 min

Un collectif vient d’être créé à Lyon pour défendre les enfants de l’ecole contre toute tentative d’intrusion politique, idéologique ou toute tentative de manipulation de nos enfants. Je vous donne les informations nécessaires à la diffusion de cette excellente initiative qui vient renforcer la protection des enfants face aux fantasmes des nihilistes transgressistes. Dr pascal Trotta

Création d’un collectif, « Enseignants pour l’Enfance »

Le 26 septembre 2012, Vincent Peillon, Ministre de l’Education Nationale, et Madame Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des Droits des femmes, déclaraient, dans une tribune du « Monde », vouloir déconstruire les « stéréotypes sexistes de l’Ecole ». Confirmant cette intention, le 31 octobre 2012, le Programme d’actions gouvernemental contre les violences et les discriminations commises à raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre signalait son intention d’intégrer, à la « formation initiale des personnels d’enseignement, d’orientation et d’éducation », « une sensibilisation à la lutte contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre ». Enfin, dans une circulaire envoyée le 4 janvier 2013 aux recteurs d’Académie, Monsieur Peillon s’adressait à ces derniers en leur rappelant que le gouvernement s’engageait à s’ « appuyer sur la jeunesse pour faire évoluer les mentalités » et leur demandait grande vigilance sur ces points.
​Directement issu de la « théorie » du genre, ce projet égalitaire, pour noble qu’il paraisse en ses intentions, nous semble inutile autant que néfaste, dès lors qu’il s’applique au monde de l’école. Les jeunes en effet, qu’ils soient petits ou grands, n’ont-ils pas actuellement bien d’autres besoins à satisfaire en matière éducative ? Les enseignants de leur côté n’auraient-ils pas mieux à apporter que les rudiments d’une « théorie » qui n’est après tout qu’hypothèse ? De plus, l’intention qu’affiche ici l’institution scolaire de passer par les enfants pour changer les consciences semble contraire aux principes mêmes de neutralité qui animent, depuis sa fondation, l’école laïque : celle-ci fut-elle créée dans le seul but de se faire le vecteur d’une quelconque volonté politique ? Enfin, il nous apparaît que, pour des matières aussi délicates que celles qui touchent à la vie affective, à l’identité des individus en devenir, à une certaine vision du monde enfin, ce sont les familles et les familles seules, qui ont le devoir, la responsabilité et la pleine liberté d’exercer la mission éducative qui leur revient.
​Pour toutes ces raisons, nous décidons, nous, professeurs ou membres de la communauté éducative, de nous constituer en un collectif appelé « Enseignants pour l’Enfance ». Formé du personnel venu de l’Enseignement public comme de l’Enseignement privé sous contrat, ce groupe se donne pour objectif de s’opposer à toute forme d’intrusion du monde politique dans l’univers de l’école, dès lors qu’il s’agit d’amour, de sexualité ou encore d’identité personnelle. Pour ce faire, le collectif « Enseignants pour l’Enfance » se propose, dans le respect des lois, d’interpeler les gouvernements, d’alerter les médias de tout type, de prévenir divers relais d’opinion publique pour signaler tout fait grave révélant un désir d’instrumentaliser le monde scolaire dans le but de réaliser un dessein politique. Parmi ses moyens d’action, le collectif entend envoyer des courriers, participer à des conférences, publier dans des revues, manifester ou appeler à manifester enfin, dans le seul but de protéger la souveraine liberté de conscience de tous les enfants. « Enseignants pour l’Enfance » est donc un groupe non confessionnel, ne se réclamant d’aucune philosophie particulière, n’appartenant à aucun parti. Son seul objectif est en effet la défense et le service de l’école, institution ayant à nos yeux pour haute mission la défense et le service des enfants mêmes.

Charte du collectif « Enseignants pour l’Enfance »

1) « Enseignants pour l’Enfance » est un collectif qui se donne pour mission le service et la défense de l’enfant à l’école.
2) « Enseignants pour l’Enfance » s’oppose à toute intrusion du monde politique dans l’univers de l’école, et spécialement dans le domaine de la vie affective, de la sexualité et de l’identité personnelle.
3) « Enseignants pour l’Enfance » rassemble des membres de la communauté éducative, venus de l’École publique comme de l’École privée sous contrat.
4) Lorsqu’ils adhèrent à ce collectif, les membres d’« Enseignants pour l’Enfance » renoncent à tout prosélytisme politique, religieux ou philosophique.
5) « Enseignants pour l’Enfance » se propose alors, dans le respect des lois, d’interpeler les gouvernements, d’alerter les médias de tout type, de prévenir divers relais d’opinion publique, pour signaler tout fait grave révélant un désir d’instrumentaliser le monde scolaire dans le but de réaliser un dessein politique.
6) Parmi ses moyens d’action, « Enseignants pour l’Enfance » entend envoyer des courriers, participer à des conférences, publier dans des revues, manifester ou appeler à manifester enfin, dans le seul dessein de protéger la liberté de conscience des enfants.
7) « Enseignants pour l’Enfance » est un collectif qui s’autorisera à disparaître, dès lors que l’école ne sera plus un moyen qu’utilise l’État pour s’appuyer sur la jeunesse afin de changer les mentalités.

Les inscriptions sont à retourner à Xavier Dufour à l’adresse suivante : Xavier.Dufour@sainte-marie-lyon.fr. Les enseignants doivent donner leur nom, prénom, matière enseignée, établissement et grade.
Amitiés,
Olivier Gosset

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus