leprintempsdesconsciences

Des Français Libres contre l'invasion du gender

10 juin 2013

Alerte aux parents

Classé dans : Actions,L'avis des citoyens,Le Bon Sens Français,Le gender,Le réveil des consciences — leprintempsdesconsciences @ 21 h 49 min

Voici le message d’alerte lancée par une participante au premier meeting du bon sens français lors de son lancement le 1er juin à Bayonne , en présence de Béatrice Bourges.
Je vous le livre tel quel car l’initiative est excellente et demande à être relayée.

ALERTE AUX PARENTS ET AUX GRANDS PARENTS
A LA RENTRÉE, dès LE C.P. certains manuels préconisant L’ INDIFFÉRENCIATION DES SEXES
vont être distribués aux enfants et commentés par les professeurs. Cette  » Théorie du genre  » va semer le trouble, le doute dans l’esprit et le coeur des enfants. Cette pensée officielle presque obligatoire, nous n’ en voulons pas! (Titre d’ un manuel « papa porte une robe »)
Une fille reste une fille, un garçon reste un garçon. Non au parent 1. Non au parent 2.
OUI à Papa et Maman, au père et à la mère.

PARENTS UNISSEZ-VOUS pour en débattre et empêcher que soient divulgués manuels et enseignements erronés. La vérité est dans un couple homme/femme fondant une famille et donc une filiation pour leurs enfants.

Veuillez pour cela vous manifester en nombre à l’Association  » Le Bon Sens Français  »
lebonsensfrancais@gmail.com
www.facebook.com/lebonsensfrancais.fr
A LA RENTRÉE, dés le C.P. certains manuels préconisant L’ INDIFFÉRENCIATION DES SEXES vont être distribués aux enfants et commentés par les professeurs. Cette  » Théorie du genre  » va semer le trouble, le doute dans l’esprit et le coeur des enfants. Cette pensée officielle presque obligatoire, nous n’ en voulons pas! (Titre d’ un manuel  » Papa porte une robe « ) Une fille reste une fille, un garçon reste un garçon. Non au parent 1. Non au parent 2. OUI à Papa et Maman, au père et à la mère. PARENTS UNISSEZ-VOUS pour en débattre et empêcher que soient divulgués manuels et enseignements erronés. La vérité est dans un couple homme/femme fondant une famille et donc une filiation pour leurs enfants. Veuillez vous manifester en nombre à l’Association  » Le Bon Sens Français  »

Pendant les vacances dans toutes les villes de villégiature, il pourrait être fait une distribution de la main à la main sur les promenades en bord de plage le soir.
Et dans toutes les villes, les quartiers, s’organiser pour distribuer dans les boîtes aux lettres une information alertant les parents pour qu’au moins ils soient avertis avant la rentrée prochaine du lavage de cerveau qu’on veut faire subir à leur enfant sans qu’eux même en soient avertis.
Très cordialement
Une lectrice

Une police politique en France ?

Classé dans : Actions,Le réveil des consciences — leprintempsdesconsciences @ 15 h 47 min

Je vous cite ces 2 témoignages qui montrent les dérives inquiétantes d’un pouvoir qui se détache de plus en plus des valeurs du bien commun ce qui le conduit à des arrestations de plus en plus arbitraires à caractère politique.
Le printemps des consciences a vocation à réveiller les consciences du peuple face au développement d’un dictature de la pensée unique au profit d’une ultra minorité.
FRANCAIS LEVEZ VOUS ET DÉFENDEZ VOTRE LIBERTÉ !

voir absolument cette vidéo
http://www.lepoint.fr/politique/video-manif-pour-tous-quand-les-policiers-sont-hors-la-loi-31-05-2013-1674967_20.php
Maître Jérome Triomphe a filmé et libéré en direct des personnes arrêtés dans un fourgon : les policiers encourent 7 ans de prisons !
(à voir quelque soit son avis sur la manifpourtous ; pour simplement voir comment la liberté est entravée en France actuellement ! A faire circuler largement car c’est intolérable de voir cela en France.
« Je viens d’être appelé par une cliente qui se trouve dans votre panier à salade et qui m’a dit qu’elle avait été arrêtée pour rien. C’est un abus d’autorité. » Mercredi 29 mai, boulevard du Palais à Paris, Jérôme Triomphe, 38 ans, avocat, brandit le Code pénal devant les portes du tribunal de grande instance. Des policiers de la préfecture de police de Paris viennent d’interpeller plusieurs étudiantes venues soutenir des manifestants « anti-mariage pour tous » jugés en comparution immédiate devant la 23e chambre correctionnelle. Motif de l’arrestation ? Selon l’avocat, c’est uniquement parce que les étudiantes portent un tee-shirt « anti-mariage pour tous ». Dans les faits, aucune image ne montre leur arrestation. Retenue dans le fourgon de police stationné devant le palais de justice, l’une d’entre elles a eu l’idée d’appeler depuis son téléphone portable l’avocat. Jérôme Triomphe, qui filme la scène avec son iPhone, crie son indignation et menace de prison des fonctionnaires mi-amusés, mi-embarrassés. En effet, l’article 432-4 punit de sept ans d’emprisonnement toute personne dépositaire de l’autorité publique se rendant coupable lors de l’exercice de sa mission d’ordonner ou d’accomplir arbitrairement un acte attentatoire à la liberté individuelle.
« Je ne vous parle pas, je reçois des ordres, vous m’empêchez de faire mon travail », rétorque à l’avocat une jeune policière en uniforme. « Puis-je avoir le nom de la personne qui vous a donné l’ordre d’arrêter ces gens », interroge, vindicatif, Me Triomphe. Pas de réponse. Sous la pression de l’avocat, les étudiantes seront finalement relâchées et reconduites au métro par les forces de l’ordre. Cela constitue là encore, selon Me Triomphe, une infraction à la liberté d’aller et venir. « Cette vidéo illustre parfaitement les arrestations arbitraires qui se perpétuent depuis deux mois en marge des manifestations anti-mariage pour tous, affirme Me Jérôme Triomphe. Mais là, en relâchant immédiatement ces étudiantes, c’est la première fois qu’ils reconnaissent l’illégalité de ces interpellations. »

Le Défenseur des droits a été saisi

Déjà, le 27 mai, devant le lycée Buffon à Paris, pendant la visite du président de la République François Hollande, venu célébrer le 70e anniversaire du Conseil national de la Résistance, une cinquantaine de manifestants avaient été interpellés, retenus dans des fourgons de police puis conduits au commissariat. De nombreux avocats avaient alors dénoncé des abus d’autorité ou des arrestations arbitraires. Maître Grégoire Étrillard, l’avocat de plusieurs étudiants arrêtés devant le lycée Buffon, a depuis porté plainte et saisi le Défenseur des droits pour non-respect de la déontologie policière.
C’est aussi ce que va faire Me Triomphe pour sa cliente mercredi. « Ils ont osé effectuer ces arrestations devant le palais de justice, là où doit s’appliquer le droit », s’insurge l’avocat. « Tous les jours, nous sommes appelés par des gens qui sont arrêtés arbitrairement soit parce qu’ils portent des tee-shirts, soit parce qu’ils marquent leur opposition au mariage pour tous, et donc au gouvernement. Ce sont des arrestations politiques indignes du pays des droits de l’homme. On sent bien que des consignes sont données aux policiers », accuse l’avocat.
Contactée par Le Point.fr, la préfecture de police dément que « toute consigne orale ou écrite » ait été « donnée aux forces de l’ordre » tout en précisant que les cris, vociférations ou le tapage sont interdits sur la voie publique. Pour l’anecdote, quelques minutes après leur libération devant le palais de justice, les mêmes étudiantes ont été de nouveau interpellées à la sortie du métro par d’autres policiers.

*******************************************************************************************************
Temoignage d’un CRS ..
> « Je me permets de vous contacter suite aux différents sujets abordés sur vos blogs. Faisant partie des forces de l’ordre, je ne peux malheureusement pas trop m’épancher publiquement sur vos sites. Chez nous il y a régulièrement des chasses aux sorcières, notamment en ce moment avec le mouvement du Printemps Français, auquel de nombreux collègues adhèrent, ou du moins partagent l’essentiel des idées.

Je vous confirme la plupart des témoignages qui sont mis en exergue sur vos blogs concernant la répression des manifestants, ou simple sympathisants. Avec mon unité nous avons régulièrement participé aux services d’ordre mis en place sur Paris pour les manifestations.

Outre la minimisation systématique du nombre de participants,
j’ai assisté à de nombreuses aberrations, la liste serait trop longue à écrire.
Mais lors de la semaine précédent la manif du 26 mai, plusieurs fois ils nous a été demandé de « provoquer » les manifestants afin de procéder à leurs interpellations… Première fois en quelques années de CRS que j’entends un tel ordre, inique, sur nos fréquences radio.
Mais le plus inquiétant est la panique totale qui touche nos « chefs », commissaires et autres directeurs, qui sont dépassés et débordés par un mouvement d’une telle ampleur.
Les unités spécialisées dans le maintien de l’ordre sont tenues à l’écart des situations chaudes, les unités locales (jeunes et inexpérimentées) sont quant à elles systématiquement utilisées pour « casser » du manifestant.
Une anecdote particulièrement parlante : un soir de semaine [il y a peu], nous avions reçu l’ordre en fin de soirée, d’évacuer des membres du Printemps Français qui manifestaient devant l’Assemblée Nationale. Alors que nous procédions à la dite évacuation de façon calme et pacifique, un très haut gradé fou furieux nous a tancés, estimant que nous étions trop mous, et conciliants avec les « fauteurs de troubles », finalement nous avons été relevés sur la mission par une compagnie d’intervention parisienne qui n’a pas hésité à gazer et tabasser les manifestants dans le métro… pendant que nous étions cantonnés (punis) à garder une rue perpendiculaire à l’assemblée en pleine nuit…
Nous nous posons de nombreuses questions entre nous; la plupart de mes collègues (ce qui m’a d’ailleurs fortement étonné je vous l’accorde) sont conscients que cela ne pourra pas durer bien longtemps, nous serons amenés à faire des choix dans les années, voir les mois à venir : J’ose espérer que nous ferons les bons, j’en suis de plus en plus persuadé.  »
(Source : VLR Hautefort)

4 juin 2013

La France, nouveau paradis Khmer rouge ?

Classé dans : L'avis des citoyens,Le réveil des consciences — leprintempsdesconsciences @ 14 h 01 min

Je vous cite ce billet d’actualité qu’il faut lire car quand un ministre de l’éducation nationale entend conditionner les enfants et les retirer du déterminisme de leur milieu familial’ cela rappelle de mauvais souvenirs d’un passé proche.
Soyons tous des « veilleurs » et des Résistants à la dictature qui vient.

« Retirer les enfants le plus tôt possible de leur conditionnement familial et culturel », voici le projet d’un ministre de l’actuel gouvernement socialiste français. Cela a été le programme de toutes les dictatures, et notamment de celles qui concernent Enfants du Mékong : celle des communistes et des communistes khmers rouges.

Arracher l’enfant à l’amour de ses parents, c’est le priver du fondement même de ce qui structure la personnalité d’un homme ou d’une femme. Tous les psychologues expliquent les blessures très profondes d’une enfance privée de l’amour de ses parents. Il y a dans ces terrifiantes théories un remake angoissant de ce que l’histoire récente a expérimenté. Enlever l’enfant de l’amour familial, c’est vouloir le programmer dans une société révolutionnaire pour en faire un individu sans racine et dépourvu d’autonomie de jugement.

J’ai accompagné et j’accompagne encore ces enfants arrachés à leurs parents et transformés en citoyens aveuglément soumis au parti. Certains ont été enfants-soldats, ils l’ont été dans les armées des forces révolutionnaires que les amis de notre gouvernement acclamaient comme des libérateurs.

Aujourd’hui ces anciens enfants survivent à coup de psychotropes et de longs séjours dans des cliniques psychiatriques. L’un d’entre ceux qui me sont chers, à l’hôpital de Garches, sortant de son coma après une tentative de suicide, m’avouait :

— Monsieur je vous aime… parce que vous m’aimez.

Il y avait dans la détresse de cet adolescent perdu, l’incompréhension d’un monde où des idéologues formés sur les bancs de nos universités l’avaient jeté.

Certains me trouveront trop sévère à l’encontre de nos intellectuels devenus ministres. Pourtant ceux-ci prétendent vouloir changer la civilisation. Ils l’ont dit. J’ai, pour dénoncer leur folie idéologique, l’immense cohorte de mes enfants du Mékong, broyés, exténués de souffrance, terrifiés et désespérés par les idéologues que leurs pères et eux-mêmes soutenaient fébrilement.

J’ai trop vu pendant plus de trente ans les drames impitoyables, les sanglots inconsolables des peuples et surtout des enfants de ceux-ci pour ne pas consacrer toute ma vie à mettre en garde contre l’idéologie de ceux qui veulent formater l’homme à leur image.

J’éprouve à l’encontre du communisme et des idéologies qui se caractérisent toujours par la haine de la famille et de l’Église la même horreur que pouvaient éprouver les résistants à l’encontre du nazisme.

Aujourd’hui, je trouve magnifique le soulèvement de notre peuple qui veut défendre avec détermination le sanctuaire de l’amour qu’est la famille.

Yves Meaudre est directeur général des Enfants du Mékong, Grand Prix des droits de l’homme de la République française.

2 juin 2013

Premier meeting du bon sens français

Classé dans : Actions,Le Bon Sens Français,Politique — leprintempsdesconsciences @ 13 h 49 min

Le bon sens français a tenu son premier meeting le vendredi 31 mai à Bayonne.
Pour cela il avait invité Béatrice Bourges, porte-parole de l’esprit du printemps français.
Beaucoup de personnes du département des Pyrénées atlantiques et des départements voisins se sont déplacés et se sont réunis à plus de 300 pour le lancement du bon sens français.
Béatrice Bourges a expliqué que la résistance aux lois transgressives actuelles qui visent à un changement de civilisation non démocratique n’est pas une option mais une obligation, un devoir. L’esprit du printemps français est un esprit de résistance transgressif à des lois transgressives. C’est un esprit pacifique de résistance ferme et définitive à un changement de civilisation que la majorité des français refuse.
Le Bon sens français est un nouveau mouvement politique créé dans l’esprit du printemps français. Ce mouvement politique est conçu par des citoyens, par des gens de bonne volonté, qui veulent le renouveau de la France par le peuple français.
Ce nouveau mouvement politique est héritier de l’histoire et de la culture chrétienne de la France dont le filtre décisionnel est le bon sens.
C’est un mouvement non affilié ni de droite ni gauche ni du centre encore moins des extrêmes. Le clivage gauche droite n’existe plus que dans l’esprit de nos élites et vise à diviser les français pour éviter tout changement profond.
L’objectif du bon sens français est la reprise du pouvoir au niveau national de façon démocratique mais ferme. Il aura vraisemblablement vocation à participer au futur conseil national de la résistance aux idéologies qui visent à détruire la nation et la famille qui sont les deux piliers fondateurs de la France.
Pour suivre ce mouvement en attendant la finalisation du site Internet www.lebonsensfrançais.fr, vous pouvez nous suivre sur la page
https://www.facebook.com/lebonsensfrancais.fr
Ou nous adresser un mail de suggestions, de propositions d’actions, de dons, à la boîte mail lebonsensfrançais@gmail.com.
Hauts les cœurs !

12
 

Onlineclasshelp |
Orrsgold |
Pikuna |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lechocdescultures
| Changetonmonde
| C'est LE REVE