leprintempsdesconsciences

Des Français Libres contre l'invasion du gender

13 juin 2013

Un collectif des Enseignants pour l’enfance

Classé dans : Actions,L'avis des citoyens,l'avis des Enseignants,Le gender,Le réveil des consciences — leprintempsdesconsciences @ 18 h 59 min

Un collectif vient d’être créé à Lyon pour défendre les enfants de l’ecole contre toute tentative d’intrusion politique, idéologique ou toute tentative de manipulation de nos enfants. Je vous donne les informations nécessaires à la diffusion de cette excellente initiative qui vient renforcer la protection des enfants face aux fantasmes des nihilistes transgressistes. Dr pascal Trotta

Création d’un collectif, « Enseignants pour l’Enfance »

Le 26 septembre 2012, Vincent Peillon, Ministre de l’Education Nationale, et Madame Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des Droits des femmes, déclaraient, dans une tribune du « Monde », vouloir déconstruire les « stéréotypes sexistes de l’Ecole ». Confirmant cette intention, le 31 octobre 2012, le Programme d’actions gouvernemental contre les violences et les discriminations commises à raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre signalait son intention d’intégrer, à la « formation initiale des personnels d’enseignement, d’orientation et d’éducation », « une sensibilisation à la lutte contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre ». Enfin, dans une circulaire envoyée le 4 janvier 2013 aux recteurs d’Académie, Monsieur Peillon s’adressait à ces derniers en leur rappelant que le gouvernement s’engageait à s’ « appuyer sur la jeunesse pour faire évoluer les mentalités » et leur demandait grande vigilance sur ces points.
​Directement issu de la « théorie » du genre, ce projet égalitaire, pour noble qu’il paraisse en ses intentions, nous semble inutile autant que néfaste, dès lors qu’il s’applique au monde de l’école. Les jeunes en effet, qu’ils soient petits ou grands, n’ont-ils pas actuellement bien d’autres besoins à satisfaire en matière éducative ? Les enseignants de leur côté n’auraient-ils pas mieux à apporter que les rudiments d’une « théorie » qui n’est après tout qu’hypothèse ? De plus, l’intention qu’affiche ici l’institution scolaire de passer par les enfants pour changer les consciences semble contraire aux principes mêmes de neutralité qui animent, depuis sa fondation, l’école laïque : celle-ci fut-elle créée dans le seul but de se faire le vecteur d’une quelconque volonté politique ? Enfin, il nous apparaît que, pour des matières aussi délicates que celles qui touchent à la vie affective, à l’identité des individus en devenir, à une certaine vision du monde enfin, ce sont les familles et les familles seules, qui ont le devoir, la responsabilité et la pleine liberté d’exercer la mission éducative qui leur revient.
​Pour toutes ces raisons, nous décidons, nous, professeurs ou membres de la communauté éducative, de nous constituer en un collectif appelé « Enseignants pour l’Enfance ». Formé du personnel venu de l’Enseignement public comme de l’Enseignement privé sous contrat, ce groupe se donne pour objectif de s’opposer à toute forme d’intrusion du monde politique dans l’univers de l’école, dès lors qu’il s’agit d’amour, de sexualité ou encore d’identité personnelle. Pour ce faire, le collectif « Enseignants pour l’Enfance » se propose, dans le respect des lois, d’interpeler les gouvernements, d’alerter les médias de tout type, de prévenir divers relais d’opinion publique pour signaler tout fait grave révélant un désir d’instrumentaliser le monde scolaire dans le but de réaliser un dessein politique. Parmi ses moyens d’action, le collectif entend envoyer des courriers, participer à des conférences, publier dans des revues, manifester ou appeler à manifester enfin, dans le seul but de protéger la souveraine liberté de conscience de tous les enfants. « Enseignants pour l’Enfance » est donc un groupe non confessionnel, ne se réclamant d’aucune philosophie particulière, n’appartenant à aucun parti. Son seul objectif est en effet la défense et le service de l’école, institution ayant à nos yeux pour haute mission la défense et le service des enfants mêmes.

Charte du collectif « Enseignants pour l’Enfance »

1) « Enseignants pour l’Enfance » est un collectif qui se donne pour mission le service et la défense de l’enfant à l’école.
2) « Enseignants pour l’Enfance » s’oppose à toute intrusion du monde politique dans l’univers de l’école, et spécialement dans le domaine de la vie affective, de la sexualité et de l’identité personnelle.
3) « Enseignants pour l’Enfance » rassemble des membres de la communauté éducative, venus de l’École publique comme de l’École privée sous contrat.
4) Lorsqu’ils adhèrent à ce collectif, les membres d’« Enseignants pour l’Enfance » renoncent à tout prosélytisme politique, religieux ou philosophique.
5) « Enseignants pour l’Enfance » se propose alors, dans le respect des lois, d’interpeler les gouvernements, d’alerter les médias de tout type, de prévenir divers relais d’opinion publique, pour signaler tout fait grave révélant un désir d’instrumentaliser le monde scolaire dans le but de réaliser un dessein politique.
6) Parmi ses moyens d’action, « Enseignants pour l’Enfance » entend envoyer des courriers, participer à des conférences, publier dans des revues, manifester ou appeler à manifester enfin, dans le seul dessein de protéger la liberté de conscience des enfants.
7) « Enseignants pour l’Enfance » est un collectif qui s’autorisera à disparaître, dès lors que l’école ne sera plus un moyen qu’utilise l’État pour s’appuyer sur la jeunesse afin de changer les mentalités.

Les inscriptions sont à retourner à Xavier Dufour à l’adresse suivante : Xavier.Dufour@sainte-marie-lyon.fr. Les enseignants doivent donner leur nom, prénom, matière enseignée, établissement et grade.
Amitiés,
Olivier Gosset

8 réponses à “Un collectif des Enseignants pour l’enfance”

  1. deneck dit :

    bon courage !
    on vous soutient !!

  2. Arobase dit :

    Bravo! restons en contact!

  3. KANSKI dit :

    Bravo,

    Une belle initiative car de raison.

  4. Hirschmiller dit :

    Excellente initiative. Étant enseignante en collège , je vois bien que beaucoup de jeunes sont sans repères ou en manquent.
    Avec ça, ça va encore être pire. Les ados se cherchent déjà et on eut encore les embrouiller !
    Mobilisons nous et faisons notre travail , pas celui des parents !

  5. Martin dit :

    merci de ses infos très complètes sa fait plaisir de voir qu il y a encore des gens normaux en France car vraiment c’est inquiétant courage à tous on baisse pas les bras on oublie pas

  6. Guerroumi dit :

    Bonsoir je tiens à vous féliciter pour votre combat !
    Je suis sage femme et maman de 2 enfants et je suis consternée par l’introduction de la théorie du genre dans nos écoles !
    Je souhaite former un collectif de parents dont les enfants sont scolarisés pour l’interdiction
    De la théorie du genre ,collectif loi 1901 avec la possibilité de lester en justice.
    Pouvez vous me répondre et me donner un avi sur cette démarche ,encore merci
    Samira guerroumi

    • leprintempsdesconsciences dit :

      Chère samira, une sage femme vient de Brive vendredi se former avec d’autres à la théorie du genre pour mieux la combattre. Vous pouvez utiliser sur mon blog la conférence du Gender mise en ligne dans la rubrique Gender.
      N’hésitez surtout pas à monter votre collectif de parents. Plus nous serons nombreux à de lever et à informer plus nous protègerons nos enfants des fantasmes et des perversions de ceux qui dont à l’origine de cet avilissement. Et votre profession de sage femme qui acceuille la vie est un immense atout. N’hésitez pas à me contacter. Hauts les cœurs
      Dr trotta

  7. Damien Lamanifpartout dit :

    et en plus si vous avez des enseignants pour corriger mes fautes d’orthographe…

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus