leprintempsdesconsciences

Des Français Libres contre l'invasion du gender

24 mai 2013

Le message engagé de Mgr Aillet pour le 26 Mai

Classé dans : Catholiques,L'avis des religions,Le réveil des consciences — leprintempsdesconsciences @ 21 h 46 min

Lisez ce message de notre évêque. Pour une fois que la hiérarchie catholique entre en résistance, on ne va pas se plaindre.
En plus c’est clair et lumineux.
Diffusez cette lettre pastorale.
Elle appelle les Français de tous horizons à un sursaut.
Et ce blog dont le nom est évocateur ne peut qu’approuver ce réveil, ce beau Printemps des Consciences !

Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, Pau, Lescar et Oloron

« Je me risque toutefois à vous adresser encore un message pour vous inviter à prendre la mesure de ce qui se passe en France depuis neuf mois et qui me semble sans précédent. La vague d’opposition au mariage et à l’adoption pour tous n’a cessé de s’amplifier depuis que le Cardinal André Vingt-Trois invitait les catholiques de France à prier pour le mariage et la famille, le 15 août dernier.

Il s’agit, à n’en pas douter, d’un mouvement social unique dans la France de ces dernières décennies :

par son ampleur. Jamais les français ne s’étaient mobilisés en aussi grand nombre : 1 million le 13 janvier, et selon toute vraisemblance, 1 million 4, le 24 mars à Paris. Sans compter les manifestations régionales et les multiples rassemblements quasi quotidiens, ici ou là.

par sa diversité. Ce sont des français de toutes conditions sociales, confessions et sensibilités politiques, qui se sont mobilisés et pour qui la rue a été le creuset d’une fraternité inédite.

par son caractère intergénérationnel. Toutes les générations se sont retrouvées engagées dans le même combat : grands-parents, parents, enfants… mais aussi de très nombreux jeunes de la génération JMJ et dont l’engagement est particulièrement remarquable. Au fond, ce sont les familles qui sont descendues dans la rue pour défendre la famille, face à des décideurs qui, il faut bien le dire sans les juger pour autant, n’ont plus beaucoup l’expérience de ce qu’est le mariage ou la famille.

par son contenu. Il ne s’agissait pas de revendiquer des intérêts particuliers mais de défendre le « Bien commun » de la société, qui est tout autre chose que la somme des biens particuliers qui mettent des individus et des groupes en concurrence et provoquent des divisions – c’est bien ce que la revendication d’une ultra minorité de citoyens a engendré dans la société française ces derniers mois ; ce Bien que tous peuvent rechercher en commun, car il peut seul garantir à tous, sans exception, les droits fondamentaux de la personne humaine, tel que le droit à être reconnu comme un homme ou une femme, ou encore le droit d’un enfant, né d’un homme et d’une femme, à se référer à ses origines et à être élevé par un père et une mère.

par son caractère non institutionnel. Ce ne sont ni des partis, ni des organisations professionnelles, ni des confessions religieuses qui ont pris l’initiative d’organiser ces manifestations, même si tous sont les bienvenus : élus, militants politiques, religieux, simples citoyens etc. Jusqu’à ce jour, malgré des manœuvres évidentes, ces manifestations n’ont pu être récupérées par aucun parti politique comme si, sans nier l’engagement honnête de nombreux hommes politiques, les partis, d’ailleurs divisés sur la question, ne parvenaient plus à emporter l’adhésion des citoyens.

par son caractère pacifique et responsable. Contrairement à ce qu’on a bien voulu dire, le mouvement n’a conduit à aucun débordement de violence : ni vitrine cassée, ni voiture renversée, ni policier hospitalisé. Cette vague d’opposition a même engendré, parmi ses plus beaux fruits, le mouvement des veilleurs qui se multiplient dans de nombreuses villes de France pour manifester, dans le silence, l’écoute de textes fondamentaux et la non violence, la profondeur de leur conscience. « Je veille », disait naguère le bienheureux Jean Paul II, « cela veut dire : je m’efforce d’être un homme de conscience. Je n’étouffe pas cette conscience et je ne la déforme pas ; j’appelle le bien et le mal par leur nom, je ne les confonds pas ; j’accrois le bien en moi et j’essaie de corriger le mal, le surmontant en moi-même ». Là se trouve le prélude véritable à une action politique digne de ce nom.

par son respect des personnes. Le mouvement a été porté par une argumentation fondée en raison, qui conteste l’inscription dans la loi du mariage entre personnes de même sexe en vue d’adopter des enfants, mais n’a en aucun cas stigmatisé quiconque. Faut-il rappeler qu’il n’y a discrimination que lorsqu’ on traite différemment des personnes dont la situation est identique : or il y a une différence fondamentale entre un couple de personnes de sexes différents et un couple de personnes de même sexe, car dans un cas il peut engendrer, et dans l’autre pas. Au fait, n’y a-t-il pas une discrimination plus grande encore à réduire une personne à son orientation sexuelle ? Il n’y a pas des homosexuels, il y a des hommes et des femmes qui peuvent avoir une orientation homosexuelle, qu’ils n’ont pas nécessairement choisie, mais dont l’identité est plus large que leur orientation. Et une personne a toujours droit a être respectée : il me semble que « la manif pour tous » a toujours condamné toute forme de rejet et de violence envers une personne, en raison de son orientation sexuelle.

par l’importance de la prière qui enveloppe tout ce mouvement. S’il s’agit d’abord d’une démarche citoyenne, apolitique et aconfessionnelle, jamais les catholiques n’auront autant supplié le Seigneur publiquement, ou bien dans le secret des cloîtres et des cœurs, de venir en aide à la France en cette période troublée de son histoire.

Unique aussi et sans précédent par le traitement dont ce mouvement a bénéficié de la part des pouvoirs publics et de la grande presse :

mensonges sur les chiffres pour tenter de minimiser l’ampleur populaire du mouvement dans l’opinion publique.

silence délibéré de la plupart des grands media, se rendant ainsi complices de l’Etat et des lobbies minoritaires qui ont défendu ce projet.

répression policière disproportionnée, n’hésitant pas à faire usage de la force, voire de la violence, à l’encontre de manifestants désarmés et pacifiques.

mépris du peuple par un gouvernement qui prétend être sur le terrain et à l’écoute de la rue. C’est un peu le monde à l’envers : héritiers directs de ces étudiants qui lançaient des pavés sur les CRS en mai 68, nos ministres ne se déplacent plus sans la présence de CRS en nombre pour se protéger de groupes inoffensifs, qui n’ont pour arme que leur présence tapageuse, leurs banderoles et leur voix.

Passage en force de la loi, quand bien même l’opinion publique est en train de basculer : 56% des français interrogés par les Instituts de sondage ne sont pas favorables à la loi Taubira, ce qui la fait reposer sur un socle démocratique bien fragile. Sans aucun doute les réseaux sociaux ont permis à ce vaste mouvement populaire de faire connaître la vérité à de nombreux citoyens privés d’informations objectives.

Je tiens à le dire : la loi Taubira n’est pas juste et la manière dont elle a été imposée aux français n’est pas juste non plus. La poursuite du mouvement d’opposition est donc pleinement légitime, non seulement parce qu’il est légitime de demander l’abrogation d’une loi qui est contraire à la conscience, mais encore parce que cette loi en cache d’autres à venir inéluctablement, au nom même du principe de non discrimination qui fonde toute cette législation en France et en Europe : je veux parler de la reconnaissance de la Procréation Médicalement Assistée (PMA) pour les couples de lesbiennes et de la Gestation Pour Autrui (GPA) pour les couples gays. En outre, il est évident que le mariage pour tous n’est qu’une étape vers la mise en œuvre généralisée de « l’idéologie du gender » qui est le véritable mobile de ce « changement de civilisation », comme l’attestent les programmes imposés de l’Education nationale et qui passeraient du coup presque inaperçus.

Comme citoyen, je soutiens la poursuite du mouvement et la manifestation nationale du 26 mai à Paris. Comme évêque, je ne peux, chers diocésains, qu’encourager ceux d’entre vous qui le peuvent et qui le jugent bon en conscience, à participer à cette manifestation, où je compte vous rejoindre. La manifestation reste en effet un moyen valable, dans le cadre d’une démocratie participative, pour faire entendre sa voix.

Dans la mesure où cette manifestation demeure, dans son organisation, apolitique et aconfessionnelle, pacifique et respectueuse des personnes, j’appelle donc à manifester pour :

Demander le retrait ou l’abrogation d’une loi injuste et préjudiciable, non seulement à l’intérêt de l’enfant, mais à la cohésion sociale déjà si fragilisée.

attirer l’attention de nos concitoyens sur la gravité des menaces qui pèsent sur l’avenir de notre société : généralisation de l’idéologie du gender, extension de la PMA et de la GPA aux couples homosexuels, politique familiale en régression.

encourager ceux qui se sont mobilisés durant des mois et dont l’engagement n’a pas faibli, en particulier les jeunes qui sont les cadres de la France de demain.

montrer au gouvernement, qui connaît parfaitement l’ampleur réelle de la mobilisation, que ce mouvement social est irréversible et qu’il peut devenir une force de proposition et d’action politique pour demain.

La prière demeure l’arme principale de notre combat, comme je l’ai déjà écrit en appelant à prier ensemble le chapelet durant ce mois de Marie. « Le chrétien qui prie ne prétend pas changer les plans de Dieu ni corriger ce que Dieu a prévu. Il cherche plutôt à rencontrer le Père de Jésus-Christ, lui demandant d’être présent en lui et dans son action par le secours de son Esprit » (Benoît XVI). Nous pourrons aussi nous unir à beaucoup d’autres en offrant le vendredi 24 mai une journée de jeûne et de prière.

Avec mes sentiments dévoués dans le Christ et Son Eglise

+ Marc Aillet
Evêque de Bayonne, Lescar et Oloron
Le 23 mai 2013

1er meeting du Bon Sens Français !

Classé dans : Actions,Le Bon Sens Français — leprintempsdesconsciences @ 20 h 10 min

« Le Bon Sens Français », nouveau mouvement politique, organise à Bayonne le vendredi 31 mai, à 20h30, au Grand Amphithéâtre de l’Université (8 allée des platanes, parking Sainte Claire) une réunion publique sur le thème: « Quelle action politique après le 26 mai ? ».

Cette réunion publique sera animée par le Dr Pascal Trotta, président du « Bon Sens Français », Serge Harismendy, président de « La Manif pour Tous 64″ et Béatrice Bourges, porte-parole du « Collectif pour l’Enfance » et du « Printemps français ».

Participation aux frais: 2€ par personne (location de la salle)

Nous vous remercions de venir le plus nombreux possible et d’en informer vos amis.

QUELLE ACTION POLITIQUE APRÈS LE 26 MAI ?

C’est sur ce thème que « Le Bon Sens Français » organise, vendredi 31 mai, un meeting commun avec Béatrice Bourges,

Responsable du « Collectif pour l’enfance », Béatrice Bourges nous parlera du combat qu’elle mène depuis des années pour protéger l’enfance face aux dérives d’une nouvelle idéologie, le gender, qui laisse libre cours aux fantasmes de certains adultes.
Elle présentera également l’esprit du « printemps français » dont elle est porte-parole.

De son côté, Serge Harismendy, président du collectif « la manif pour tous 64 », parlera de l’immense mobilisation qui s’est levée depuis cet automne face au projet de loi Taubira et qui a réussi à mobiliser plus d’un million de personnes à chaque manifestation à Paris ! Les basques, les Landais et les Béarnais ont été à la pointe de ce combat.

Le Bon Sens Français est un nouveau mouvement créé récemment dans le département des Pyrénées-Atlantiques, par de simples citoyens issus de la société civile. Il s’agit d’un mouvement non partisan, qui n’est ni de droite, ni de gauche, mais qui vise à remettre le bon sens dans le jeu politique.

Notre pays, que nos voisins européens désignent comme l’homme malade de l’Europe, rongé par le chômage galopant, la corruption et la récession, vit actuellement une crise économique, politique et sociale majeure.

Face à ce constat et à l’incurie de nos dirigeants, des citoyens s’unissent pour réfléchir ensemble à l’avenir de notre pays et mener, à tous les niveaux, une action politique en vue du redressement de la France.

Le Bon Sens Français veut donc, dans l’esprit du printemps français, participer au redressement du pays, au renouvellement des élites, et à un véritable printemps des consciences.

Les veilleurs de France

Classé dans : Non classé — leprintempsdesconsciences @ 20 h 05 min

Chers amis,

Les Veilleurs de France vous invitent à la Grande Nuit des Veilleurs le dimanche 26 mai.

Cette veillée sera lancée dès la dispersion de la manifestation nationale.

Et nous vous invitons, pour y participer, à vous asseoir sur les pelouses des Invalides et de l’avenue de Breteuil devant les banderoles des Veilleurs.

Dès l’installation et tout au long de la nuit, les Veilleurs partageront un programme culturel, des temps de calme, de chants, et entendront des intervenants qui viendront nourrir notre réflexion sur l’Homme et notre rôle dans la cité.

Pour ceux qui souhaitent rester plus longtemps, prévoyez des bougies, de l’eau, des en-cas, des vêtements très chauds, duvets, lampes de poche etc. Il sera toujours possible de se joindre à nous au milieu de la nuit ou dans la matinée.

Ce sera une grande joie de partager avec vous l’irruption, dans l’histoire, de l’âme d’un peuple qui sort du sommeil face à l’anéantissement de sa civilisation, et se met à veiller sur elle.

L’esprit des Veilleurs

Depuis plus d’un mois, nous avons choisis d’honorer la personne humaine en nous rendant présents au monde, chair et esprit, dans le cadre de veillées qui ont lieu dans des lieux publics pour y retrouver une culture véritable sur laquelle l’homme peut se construire.

Etre Veilleur, c’est offrir quelques heures à sa société pour redécouvrir le sens de la vie, de la société et la réalité de la personne humaine grâce à la redécouverte de l’histoire de France, de sa littérature, de la philosophie, grâce à la musique et à des témoignages.

Veiller, c’est aussi mettre sa vie, son quotidien, sa volonté au service du bien commun, reconnaître que nous sommes des êtres de relation et espérer un redressement culturel et politique profond.

Veiller, c’est s’efforcer d’être un homme ou une femme de conscience, d’appeler le bien et le mal par leurs noms, de préférer la vérité au mensonge, la beauté à la laideur, la justice à l’iniquité, la paix à l’affrontement. Veiller dimanche soir, c’est renoncer à la tentation de la violence qui suscite la répression, au profit de la non-violence qui conduit à la conversion de ceux qui ignorent tout de l’Homme, ou sont indifférents à la réalité de la souffrance des plus petits et des plus faibles.

Veiller, c’est commencer à changer sa vie et espérer ainsi changer la société.

Les Veilleurs de France

Facebook : https://www.facebook.com/ LesVeilleursOfficiel
Twitter : https://twitter.com/Les_ Veilleurs

23 mai 2013

Meeting à Bayonne le 31 mai

Classé dans : Actions,Le Bon Sens Français — leprintempsdesconsciences @ 0 h 17 min

Le Bon Sens Français organise un meeting le vendredi 31 Mai à Bayonne, dans l’amphihéâtre de la faculté avec Béatrice Bourges, représentante du Printemps Français.

Venez nombreux.
Le printemps que nous vivons actuellement est un véritable printemps des consciences.
Ce printemps est français. Il est actuellement en phase de maturation politique.

Tous les citoyens de bonnes volontés sont appelés à rejoindre ce mouvement afin de permettre un renouveau français, un changement de politique.

Nous vous en dirons plus prochainement.

En attendant tous à Paris le 26 mai pour dire aux transgressistes que nous ne lâcherons plus jamais rien.
Haut les cœurs !

18 mai 2013

Nouvelle conférence sur le gender, actualisée

Classé dans : Conférences gender,Le gender — leprintempsdesconsciences @ 18 h 48 min

Si vous vous voulez tout savoir sur le gender et comprendre l’idéologie subversive que le gouvernement Français veut imposer pour réussir son « changement de civilisation » et le lavage de cerveaux de nos enfants, je viens de mettre en ligne ma nouvelle conférence actualisée sur le gender.
C’est la conférence d’un médecin formé à comprendre les enjeux de cette idéologie et du nouvel ordre mondial qui veut s’imposer à nous tous comme LA NORME.
Vous pouvez la diffuser bien sûr le plus possible à votre réseau.
Car il faut que notre réseau des familles, le premier réseau de France soit bien informé de ce qui se trame et qui vise à détruire nos familles et notre société.
PLUS NOUS COMPRENDRONS, PLUS NOUS NOUS RESISTERONS EFFICACEMENT.

Pour regarder la conférence, cliquez sur ces liens en fonction de votre ordinateur et de vos logiciels, la plus simple à télécharger étant celle en format pdf :

 

Hauts les coeurs !

Dr Pascal TROTTA

15 mai 2013

Comment lutter contre le rouleau compresseur de L’Etat ?

Classé dans : Actions,Le gender,Le réveil des consciences — leprintempsdesconsciences @ 23 h 22 min

L’Etat met tous ses moyens pour diffuser actuellement une idéologie, le gender qui nous vient des États Unis et qui vise à nier la différence sexuelle. Par le biais de l’Education Nationale que nous finançons avec nos impôts, l’Etat Français noyauté par les activistes sociaux du gender va enseigner aux enfants qu’ils ne sont ni garçons ni filles mais qu’ils peuvent choisir librement ce qu’ils veulent être ce qui leur permettra un plus large choix dans les polysexualités que l’Etat veut promouvoir : n’est-ce pas la marche vers un nouvel ordre sexuel, branche du nouvel ordre mondial ? Et finalement la définition d’un nouveau totalitarisme puisque l’Etat se sent dorénavant propriétaire de nos enfants et de leur éducation, au dessus des consciences de leurs parents et de celle des enfants.
Ne faudra t-il donc pas réfléchir nous même si nous devons continuer à financer cet Etat qui ne sert plus le bien commun mais l’intérêt d’une ultraminorité de LGBT (Lesbiennes, Gays, Bi et Trans) qui sont financés par Pierre Bergé, multimillionnaire, qui a aussi financé la campagne du Président actuel et qui est en plus propriétaire du journnal le Monde ?
Nous reflechissons pour cela en ce moment à la création d’un mouvement populaire qui vise à remettre le bon sens en marche et nous vous tiendrons au courant des futures initiatives car elle vous concerneront toutes et tous !
Amitiés
Dr Pascal Trotta

En attendant, je vous invite à lire aussi ceci qui est bien dans l’esprit de ce blog puisqu’il concerne la liberté de conscience qui nous est très cher.
Je vous invite à signer et diffuser cette pétition :

Chers amis, chers concitoyens,
 La politique gouvernementale des derniers mois manifeste une volonté toujours plus ferme de créer un homme nouveau en détruisant la civilisation : théorie du genre, mariage pour tous, GPA…
De nombreuses personnes – élus, professeurs, parents d’élèves, médecins – seront contraintes à mettre œuvre ces mesures contraires à l’écologie humaine.
 
Objection !
 Avec l’association Objection ! soutenons les résistants à la collaboration !
 Avec nous, refusez qu’on emprisonne la conscience
en signant ce Manifeste :
 Face à l’idéologie : la liberté des consciences !  
Graves menaces sur la liberté de la conscience

L’idéologie qui inspire les projets actuels de réforme sociale menace la liberté de la conscience. Au mépris des urgences économiques et sociales, le gouvernement entreprend d’accélérer l’éclatement social et familial, en dénaturant le mariage et la filiation, en altérant l’identité biologique (PMA et GPA) et sexuelle (gender) des personnes, en exposant les plus fragiles à la mort volontaire (l’euthanasie). [...]

 Signez le manifeste
 
Ce Manifeste a été rédigé et signé par Philippe Cappello, Joël Hautebert,
Gregor Puppinck et Thibaud Collin.
 
L’association est parrainée par :
Alliance Vita
John Finnis, Professeur de droit à l’university College d’Oxford
François de Lacoste Lareymondie, auteur du livre Je refuse. L’objection de conscience, ultime résistance au mal
Nicolas Mathey, professeur de droit à l’université d’Evry
L’European Center for Law and Justice
Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon
Robert Spaemann, Professeur émérite de philosophie à l’université de Munich …
 
objectiondelaconscience.org

12 mai 2013

En mai boycottons les médias pro mariage gay !

Classé dans : Actions,Le réveil des consciences,manipulation,Manipulation des masses — leprintempsdesconsciences @ 23 h 56 min

Je relaie cette action excellente du blog suivant

http://boycottpourtous.blogspot.com/2013/05/boycotter-les-medias.html

Plus nous serons nombreux, plus nous ferons réfléchir ces médias aux ordres du nouvel ordre mondial du gender. Nous sommes le premier parti de France ,le parti des familles !
Notre union qui se politise va porter ses fruits. L’heure va sonner pour les transgressistes de rendre des comptes à la Nation et à ses familles.

UN CONSTAT – DES MEDIA DE PLUS EN PLUS PARTISANS ET AU SERVICE D’UNE PROPAGANDE D’ETAT
Un an après l’élection de François Hollande, le constat est implacable : la plupart de nos grands média sont devenus des supports de propagande au service d’une vision idéologique et souvent sectaire de la société. Désertant leur devoir élémentaire d’informer équitablement nos concitoyens, ils conçoivent trop souvent leur métier comme un moyen d’imposer l’opinion d’un petit nombre à la nation tout entière. Les débats sereins fondés sur la confrontation rationnelle d’arguments et le respect des débatteurs ne les intéressent guère. Ils leurs préfèrent le choc des slogans ou des caricatures, et font la part belle à l’émotionnel, l’irrationnel, quand ce n’est pas le mépris ou l’insulte.
La loi Taubira en présente comme la quintessence. Depuis le début, les media ont choisi leur camp : les “bons” LGBT et tous leurs soutiens, contre les “méchants” LA MANIF POUR TOUS et consors.
Le résultat est édifiant : déséquilibre des temps de parole, ou du nombre de débatteurs (ex : F Barjot seule sur Direct 8 fondant en larme, harcelée par 5 “accusatrices” complices), animateurs ne cachant pas leur parti pris,
chiffres des manifestations tronqués, trie sélectif des informations (buzz sur l’attaque d’un bar gay à Lille, silence assourdissant sur le tweet de P Bergé, ou l’agression d’un jeune LMPT à coups de couteau, etc), manipulations de l’information (rumeur d’un mouvement LMPT débordé par des “extrémistes”, et silence sur la multiplication des “bavures” policières ou sur le fait que le Conseil de l’Europe demande des comptes à la France à ce sujet…).

FACE A CELA, QUE FAIRE?!
Face à ce constat, sommes-nous condamnés à l’impuissance? Les Goliath médiatiques, qui semblent tout puissants, et sans véritable opposition, le sont-ils vraiment, face au David des opposants à la loi Taubira?
Pas si sûr!! Goliath a son talon d’Achille : l’audimat. Car Goliath sans audimat, c’est la manne publicitaire qui s’envole! Et ça, c’est juste insupportable à Goliath!
David de son côté se croyait-il impuissant ou isolé? N’est-ce pas tout le contraire à la lumière des évènements récents? Le nombre, la détermination, l’inventivité des opposants à la loi Taubira, tout cela ne fait-il pas leur force, pour peu qu’ils s’en saisissent et restent unis? Oui, bien sûr! Et cela peut changer la donne!
Voici comment :
- si par milliers, dizaines de milliers, ou même davantage, nous décidions TOUS ENSEMBLE, et surtout EN MÊME TEMPS de stopper la consommation des media qui participent à installer propagande et mensonge d’Etat dans notre pays, nous pourrions commencer à être entendus. L’effet serait le même que celui produit sur un bateau par la décision simultanée de tous les passagers de se porter soudain à babord ou à tribord. Il y aurait du tangage!
- Alors, nous vous proposons l’action suivante “en mai, fait ce qu’il te plait, et ne consomme plus les media complices d’une propagande d’Etat!” :
Ce boycott doit toucher en priorité les chaines TV car MEDIAMETRIE mesure à la seconde l’audience TV, et fournira aux chaines chaque jour l’évolution d’audience de la veille.
En mai, je ne regarde ni TF1, ni FRANCE TV, ni CANAL +, ni M6 (en particulier le prime time, autour des JT et du début de soirée). Plus nous serons nombreux, et plus les rédactions des chaines auront des motifs de s’inquiéter!
- Et pour ne pas s’arrêter en si bon chemin, étendons ce jeune médiatique aux radios hostiles, RADIO FRANCE (France Inter, France Info, …), EUROPE 1, RTL, RMC, … aux journaux hostiles, LE MONDE, LIBE, 20 MINUTES, LE NOUVEL OBS, L’EXPRESS, … quitte même à nous désabonner le cas échéant.
Bien sûr, il y a ici et là des articles, des reportages, des émissions qui font exception à la propagande. Mais, ils ne peuvent pas être la caution d’une politique plus globale de désinformation des rédactions. Si notre action est efficace, ces émissions ou ces journalistes vertueux ne pourront être qu’encouragés à se multiplier.

EN RÉSUMÉ
Dès aujourd’hui,
1. J’use de mon droit de consommateur responsable à ne consommer que des media responsables.
2. Je boycotte (au moins le prime time de) TF1, ni FRANCE TV, ni CANAL +, ni M6, mais aussi RADIO FRANCE (France Inter, France Info, …), EUROPE 1, RTL, RMC, ou LE MONDE, LIBE, 20 MINUTES, LE NOUVEL OBS, L’EXPRESS, … Je peux même me désabonner à ces journaux ou à CANAL +.
3. J’écris aux chaines en question pour leur dire : “vous méprisez les opposants à la loi Taubira depuis des mois, vous faisant complices d’un mensonge et d’une propagande d’Etat, et du mépris affiché à l’égard d’une majorité de Français opposé à cette loi. J’exerce mon droit de retrait citoyen et vous annonce qu’en Mai, je ne regarderai / n’écouterai pas votre antenne. Selon l’objectivité avec laquelle vous traiterez l’information de ce mois et notamment autour de la manifestation du 26 Mai, j’interromprai ou je poursuivrai cette action au delà du 31 Mai”.
4. Je m’inscris sur la page grâce au bouton +1 et je permet ainsi le comptage de cette opération, afin d’en faire connaitre l’ampleur.
5. Je fais connaitre cette initiative très largement autour de moi, et crée le buzz sur les réseaux sociaux. Petit boycott deviendra grand pourvu que je lui fasse échos…!
6. J’alerte sur d’autres média à inclure dans nos actions, la liste n’étant pas exhaustive (MARIANNE, LE POINT, Presse Régionale, etc).

CONTACTS UTILES (Liste non exhaustive) :

http://www.tf1.fr/tf1-et-vous/contact/ TF1 : 01 41 41 12 34 (standard) ou 01 41 41 30 30 (régie publicitaire)
http://www.france2.fr/contact/form1_opinionsemiss.php?chaine=france2 France 2 : 08 90 71 02 02 (0,15 euro TTC/min).
http://www.france3.fr/contact/form1_opinionsemiss.php?chaine=france3 France 3 : 08 90 71 03 03 (0,15 euro TTC/min).
http://espaceclient.canalplus.canal-plus.com/secure/0/cid861465-nous-contacter.html#sc_intcmp=EC:NAV:DROITE:CONTACTNL CANAL + : 0892 39 39 10(0,34 €/mn depuis un poste fixe).
http://www.m6.fr/m6-et-vous/ M6 : 0 826 96 66 60 (tarif spécial)
http://www.franceinter.fr/contact RADIO FRANCE : 01 56 40 22 22

http://www.franceinfo.fr/contact

http://www.europe1.fr/Contacts/ Europe 1 : 01 44 31 90 00 ou 39 21
http://faq.rtl.fr/akio26-wss/co.do RTL : 01 40 70 40 70
http://www.rmc.fr/outils/mailContact.php?id=9 RMC : 01 71 19 11 91
http://www.20minutes.fr/contact 20 MINUTES : 01 53 26 65 65
http://abo.lemonde.fr/contact.html LE MONDE : 01 57 28 20 00
http://www.lexpress.fr/outils/contacts.asp L’EXPRESS : 01 75 55 10 00

10 mai 2013

Conférence sur le gender

Classé dans : Conférences gender,Le gender,Le réveil des consciences,Manipulation des masses,Mariage — leprintempsdesconsciences @ 0 h 32 min

La prochaine conférence sur le gender aura lieu le lundi 13 mai à Bayonne , salle saint Amand à 20h30.
Il n’y avait beaucoup de monde (230 personnes) lors de la première le 26 avril.
Venez nombreux. Vous ne serez pas déçu car vous apprendrez quelle est la théorie qui est en train de bouleverser notre vie sans que nous sachions ce qui se trame.
Or un citoyen averti en vaut deux !
Et pour eviter la propagation de cette théorie mortelle pour notre avenir et l’avenir de l’humanité mieux vaut s’informer .
Vous trouverez cette conférençe en lien dans la catégorie gender.
Cette deuxième conférence devrait être filmée et sera mise en ligne sur internet ensuite
Mobilisez votre entourage.
Ne lâchons rien.
Hauts les cœurs !
Dr pascal Trotta

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus